Am Haguenau - FF 3 / 17 - avers © Nicolas Kernel & Claire Auchecorne
Am Haguenau - FF 3 / 17 - revers © Nicolas Kernel & Claire Auchecorne
Lieu de conservation
Cote
FF 3 / 17
Support
parchemin
Hauteur sans repli
180mm
Largeur
330mm
Hauteur du repli
40mm
Nombre de sceaux sur l’acte
3
Elements graphiques
lettre ornée
Langue du document
Allemand
Nature diplomatique de l’acte
lettre
Date (exacte)
1411
Date quantième
Dis geschach und wart dirre brieff geben uff sante Johans abend zù sûngihten, des jares nach cristus gebûrte viertzehenhundert und eilff jare, und sint dirre briefe zwene gliche, der ie die partie einen hat.
Conversion
23 juin 1411
Suscription
uff uns drie Walther von Than underlantwugt zü Elsaz, Heinrich von Mûlhusen, und Johans CleinCüntzen von Hagenowe, komen sint züm rechten…
Analyse

Lettres, ou procès-verbal, dressées par Walther von Than, Underlandvogt, lieutenant du grand-bailli, et deux autres, constatant que Stollenhans de Haguenau et Juncker Muckenzagel, son gendre d’une part, et la ville de Haguenau d’autre part, se sont engagés par serment à l’exécution d’une sentence arbitrale qu’ils avaient rendure entre les deux parties sur un différend survenu entre elles au sujet des prétentions que les premiers faisaient valoir contre Haguenau, à l’occasion de 22 vaches.

Formule de corroboration

Und des zü urkûnde so habent wir die obgenanten drie Walther von Than, Heinrich von Mûlhusen und Johans CleînCüntze, unse ingesigele durch bette beider partien obgenanten gehencket an disen brief…

Commentaire

Trois corroborants, mais seulement un seul sceau restant, celui de Johann Cleincunz. Les deux manquants n’ont même pas laissé leur queue.

Repli
présence d'un repli
Rédacteur
Nicolas Kernel,
Claire Auchecorne.
Pays d'Origine
France - Fr