Sigillant

Maurice de Sully

Evêque de Paris [1160 - 1196]

Nom: 
Sully, Maurice de
Date de décès: 
1196
Nombre de sceaux types: 
1
Commentaire: 

Maurice de Sully naît vers 1120 à Sully-sur-Loire dans une famille de serfs. Il débute son enseignement à l’abbaye de Fleury mais devant ses capacités les moines décident de l’envoyer à Paris pour qu’il y poursuive ses études dans des écoles plus renommées. Il devient clerc avant 1142, sous-diacre en 1147, il est chanoine diacre de Notre-Dame avant 1159. Il est également professeur en théologie et l’un des prédicateurs les plus réputés de Paris. Le Chapitre métropolitain l’élit évêque de Paris le 12 octobre 1160, son épiscopat va durer jusqu’à son décès qui survient le 11 septembre 1196.

Dès son élection Maurice de Sully a pour projet de doter Paris d’une cathédrale s’inspirant de celles de Sens (1160) ou encore de celle de Noyon (1150). À l’emplacement de la cathédrale actuelle s’élevait, au Ier siècle, un temple dédié à Jupiter. Des fouilles réalisées dans le chœur de la cathédrale actuelle en 1711 ont permis de mettre au jour le pilier des Nautes aujourd’hui exposé au musée Cluny à Paris. D’autres fouilles ont eu lieu dans le chœur en 1858 sous l’impulsion de Viollet-le-Duc mais aussi sur le parvis en 1845. Le premier temple païen fut remplacé par une imposante basilique chrétienne à cinq nefs dédiée à saint Étienne, celle-ci serait datée du VIème ou du VIIème siècle. Cet édifice était de très grande taille, cinquante mètres de long environ. Le bâtiment fut complété par le baptistère Saint-Jean-le-Rond situé sur son flanc nord. Néanmoins, malgré l’importance de cet édifice, la décision est prise de construire un nouvelle cathédrale plus haute et plus grande que Saint-Étienne. C’est sous l’épiscopat de Maurice de Sully que sera prise cette décision, celui-ci souhaite réunir les fonctions d’église de l’évêque, d’église des chanoines et de baptistère dans une église-cathédrale dédiée à la Vierge. L’église Saint-Étienne est alors détruite, le parvis est aménagé, une rue large de six mètres, la rue Neuve-Notre-Dame, est créée pour permettre à la foule un accès à l’édifice. La première pierre de la cathédrale est posée lors du printemps 1163 en présence du pape Alexandre III (pape de 1159 à 1181). Le maître-autel est consacré le 19 mai 1182 par Henri de Château-Marçay, légat pontifical assisté de l’évêque. À la mort de Maurice de Sully en 1196, le chœur est construit ainsi que son double déambulatoire et les premières travées de la nef, des bas-côtés et des tribunes. 

Maurice de Sully décède le 11 septembre 1196 après un épiscopat de 36 ans consacré en grande partie à l’édification de la cathédrale, il est inhumé dans l’église abbatiale Saint-Victor.

Sceau type