Image
Ordinal
premier
Date d'utilisation
1423 - 1443
Premier titre porté sur la légende
Forme
rond
Première dimension
106 mm
Description

Le roi est assis sur un trône orné de quatre avant-corps de dauphins recouverts de draperies semées d’étoiles et encadré d’une stalle ouvragée dont le panneau arrière est surmonté d’un riche dais en saillie. Ses pieds reposent sur deux lions couchés dos à dos. Il porte une couronne à large bandeau et hauts fleurons, une dalmatique et un manteau attaché sur l’épaule droite par un fermail en forme de quintefeuille. De la main droite il tient un sceptre terminé par un motif floral et de la gauche une main de justice. Le champ, dont le pourtour est bordé intérieurement de festons fleurdelisés inscrits dans un cercle, est semé de fleurs de lis. Au-dessus de la tête de l’un des deux dauphins de droite, une quintefeuille.

Type d'alphabet
oncial
Iconographie
majesté
Légende théorique
/ KAROLVS [:] DEI [:] GRACIA / FRANCORVM [:] REX [:] (branche de genêt fleurie)
Légende transcrite
/ KAROLVS [:] DEI [:] GRACIA / FRANCORVM [:] REX [:]
Encadrement de la légende

Entre deux filets.

Langue de la légende
latin
Commentaire

La plus ancienne empreinte connue, si l'on excepte celle correspondant au moulage Supplément 8018 qui datrait peut-être du 5 Mai 1423, date du 5 Novembre 1423 (Arch. mun. de Montpellier, Louvet 3640). Cette matrice fut employée au moins jusqu'en Mai 1443 (Arch. dép. de la Vienne, Nouailli L 20). Cependant, l'examen attentif des diverses empreintes permet d'affirmer qu'à une date qui se situe entre Juin 1424 et Novembre 1426, ont été gravées sur la matrice une quartefeuille et une étoile à gauche et à droite du buste royal, ainsi qu'une fleur de lis plus petite sur le bord droit du champ. Ces détails, peut-être ajoutés pour éviter une falsification du grand sceau royal, existent sur une empreinte du 16 Novembre 1426 (Arch. nat., J 891 n° 3), alors qu'ils sont absents d'une épreuve de Juin 1424 ( voir le moulage, Arch. du royaume de Belgique, AGRS 7236). Les Archives générales du royaume de Belgique conservent deux moulages de sceaux provenant des Archives municipales de Tournai et aujourd'hui détruits. Attestés pour 1422, ils semblent avoir été, pour le premier copié sur les sceaux de Henri VI et de Charles VI, pour le second sur le sceau même de Charles VII (Arch. gén. du royaume de Belgique, n° 7387 et 7388, 7233 et 7234). Des réserves sont émises sur leur authenticité. (Note M. Dalas).

Bibliographie
DOUET D'ARCQ L., Archives de l'Empire. Inventaires et documents publiés par ordre de l'Empereur. Collection de sceaux, Paris, 1865 n° 73
DALAS M., Corpus des sceaux français du Moyen Age - Tome 2, Archives nationales, Paris, 1991 n° 167
AN / SCEAUX, Collection Supplément n° 8018