Image
Sigillant
Forme
rond
Description

Un dauphin.

Légende théorique
SIGILLVM DELFINI
Légende transcrite
Sigillum Delfini.
Langue de la légende
latin
Commentaire

Ce sceau donne la première mention connue (1199) du dauphin comme figure emblématique et probable meuble héraldique des comtes de Clermont et précède leur usage par les comte d'Albon et de Vienne (1237) et les comtes de Forez (1238)

Au sujet de ce sceau, Pierre Fournier précise (p. 76, note 2) : " Justel et Baluze ont inséré dans leurs Preuves plusieurs figures gravées de sceaux de Dauphin ; 3 planches seulement ont servi à tirer ces figures : 1ère planche, Justel, Pr., 138 (acte de 1199), 140 (acte de 1225), Baluze, II, 248 (acte de 1225), 249 (acte de 1206) ; 2e planche, Justel, Pr., 139 (acte s. d.), Baluze, II, 259 (acte de 1213) ; 3e planche, Baluze, II, 253 (acte s. d.). D'une manière générale, il s'en faut de beaucoup que les figures de sceaux qui illustrent les ouvrages de Justel et de Baluze soient d'une exactitude rigoureuse. Il n'est pas aisé de discerner avec certitude si les différences des 3 planches ci-dessus proviennent de ce qu'elles représentent 3 sceaux différents, ou de ce qu'elles reproduisent 3 dessins différemment inexacts d'un seul type. Cette dernière interprétation est très vraisemblable. Le dauphin de la 2e planche et celui de la 3e, quoique non identiques, se rapprochent de celui du sceau publié par MM. de Bosredon et de Manteyer ; quant à celui de la 1ère planche, le dessin en paraît « arrangé d'après les usages héraldiques modernes ». D'une manière générale, le rapprochement de ces figures et de tel ou tel acte dans ces éditions est purement arbitraire".

 

Bibliographie
BOSREDON Philippe de, Sigillographie de l'ancienne Auvergne (XIIe-XVIe siècle), Paris, 1895 n° 60
FOURNIER P., « Le nom du troubadour Dauphin d'Auvergne et l'évolution du mot dauphin en Auvergne au Moyen Age », Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, 1930, 66-99 p. 76, note 6

Emblématique

Signes para-héraldiques

Héraldique
Localisation(s)
champ