Image
Description

Écu portant deux lions passants contournés.

Iconographie
armorial
Légende théorique
Anépigraphe
Commentaire

Douet d'Arcq (sceau n° 383), commentant un acte portant les sceaux de Dauphin d'Auverne et de son fils Guillaume, interprète ces armes aux deux lions passants et contournés comme les armes des comtes Clermont par opposition au dauphin qu'il attribue au dauphin d'Auvergn-. Le titre de dauphin n'existant pas encore, et Dauphin d'Auvergne, père de Guillaume, portant le titre de comte de Clermont, on peut suggérer que ces deux lions sont les armes des comtes de Montferrand, fief apporté par la mère de Guillaume de Clermont.

 

Au sujet de ce sceau, Pierre Fournier précise : " Surmoulage : musée sigillographique des A. N., vitrine IV (Coulon, 073. cit., 68) . — Photogr. du sceau et du contre-sceau : Bosredon, Sigillographie, Planches, pi. vi, nos 24-24 bis, avec description, [Texte,] n° 62, p. 30-31. — Dessin du sceau et du contre-sceau : Trésor de numism. et de glypt. ... Sceaux des grands feudat., pi. xxv, fig. 6 (Bosredon a, par erreur, donné la référence à cette figure sous la notice du 2e sceau de Guillaume, Sigillographie, n°64), avec description, p. 28. — Autre dessin du sceau et du contre-sceau : Justel, Pr., 138 (acte de 1199), 143 (acte de 1225) ; Baluze, II, 249 (acte de 1206) ; la même planche a servi pour les 3 figures ; le dessin est fortement « arrangé d'après les usages héraldiques modernes » ; de plus, le fait que cette figure accompagne dans l'édition un acte donné ne signifie pas que cet acte était effectivement scellé d'un sceau de ce type, car les planches ont été employées au petit bonheur, et il faut seulement entendre que l'acte était scellé d'un sceau de Guillaume. — Description : Doüet d'Arcq, I, 324, n° 383 (d'après J 426, n° 1, acte de 1199)".

Bibliographie
DOUET D'ARCQ L., Archives de l'Empire. Inventaires et documents publiés par ordre de l'Empereur. Collection de sceaux, Paris, 1865 n° 383 bis
BOSREDON Philippe de, Sigillographie de l'ancienne Auvergne (XIIe-XVIe siècle), Paris, 1895 n° 64
FOURNIER P., « Le nom du troubadour Dauphin d'Auvergne et l'évolution du mot dauphin en Auvergne au Moyen Age », Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, 1930, 66-99 p. 78, note 1