Sigillant
Date d'utilisation
1324
Autorité de tutelle
Premier titre porté sur la légende
Surface d'estampage
plane
Forme
navette
Première dimension
62 mm
Seconde dimension
42 mm
Description

Dans un édicule gothique, deux personnages représentés debout : à gauche, un personnage bénissant, mitré, portant aube, chasuble et amict, tenant de la main droite une férule crossée, surmontant l'écu des Duèze (écartelé, aux 1 et 4 d’argent au lion d’azur ; aux 2 et 3 de gueules à deux fasces d’or), c'est-à-dire du pape Jean XXII ; à droite, un moine tenant de sa main droite ramenée sur sa poitrine un livre et de la gauche la palme du martyr, surmontant un écu losangé à un chef, sans doute celui du sigillant. Au registre supérieur, dans une niche voutée en plein cintre, peut-être une Vierge à l'Enfant. Au registre inférieur, sous un arc trilobé, le sigillant représenté agenouillé en orant, mitré, tenant dans ses mains jointes une férule crossée. Le champ est losangé et semé de croisettes.

Iconographie
hagiographique
Sceau de dévotion
Légende théorique
S FRIS IACOBI DEI GRA / CIA ARCHI:EPI AQUEN'
Légende transcrite
S(igillum) F(rat)RIS IACOBI DEI GRA // CIA ARCHI:EPI(scopi) AQUEN(sis)
Encadrement de la légende

Deux filets perlés

Langue de la légende
latin
Commentaire

Ce sceau est partiellement décrit et représenté dans Louis Blancard, Iconographie des sceaux et bulles conservés aux archives des Bouches-du-Rhône, tome I, p. 138 et tome II, planche 67, n° 5

Bibliographie

Emblématique

Signes para-héraldiques

Héraldique