Sigillant
Ordinal
premier
Date d'utilisation
1192
Premier titre porté sur la légende
Forme
navette
Première dimension
80 mm
Seconde dimension
50 mm
Description

La comtesse, de face, debout sur un piédouche, est vêtue d’une robe serrée à la taille par une ceinture, aux manches flottantes très longues, les cheveux tombant le long des épaules. Elle tient de la main droite une fleur de lis délicatement tenue entre le pouce et l’index, un oiseau, de profil à gauche, posé sur son poing gauche. L’appendice de préhension, nettement visible au-dessus de la croix initiale, est caractéristique d’une matrice plate.

Féminin debout
Légende théorique
+ SIGILL’ (un point) MARIE (un point) REG(is) (un point) FRANCOR(vm) (un point) FILIE (un point) TRECENS(is) (un point) COMITISSE
Encadrement de la légende

entre deux filets

Langue de la légende
latin
Bibliographie
COULON A., Inventaire des sceaux de la Champagne, Archives nationales, 1932 n° 52 - 3
ARNAUD Anne-François, Voyage archéologique et pittoresque dans le département de l'Aube et dans l’ancien diocèse de Troyes,, Troyes, 2, 1837 Volume 2, planche 16, page 36
BAUDIN A., Inventaire sigillographique du chartrier de l’abbaye de Trois-Fontaines (1117-1500), Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, 1, 2002 n° 15
BAUDIN A., Emblématique et pouvoir en Champagne. Les sceaux des comtes de Champagne et de leur entourage (fin XIe-début du XIVe siècle), Dominique Guéniot, 2012 n° 29
BONY P., Un siècle de sceaux figurés (1135-1235), Paris, 2002 n° 201
CHASSEL J.-L., Sceaux et usages de sceaux. Images de la Champagne médiévale., Paris, 2003 n° 134