Image
Ordinal
huitième
Date d'utilisation
1344
Forme
ovale
Première dimension
14 mm
Seconde dimension
12 mm
Description

Intaille : buste de profil à gauche d'un personnage semblant porter une coiffe. Cette pierre gravée est enchâssée dans une bordure fleurdelisée portant à l'extrémité des axes de l'ovale les lettres : D / N / G / I. Le tout est inscrit dans un cercle de grènetis.

Commentaire

Ce signet personnel du roi a été considéré, à tort, par M. Oudot de Dainville comme un sceau du secret (Voir : Sceaux conservés dans les archives de la ville de Montpelllier, Montpellier, 1952, p. 63).  Les lettres figurant sur la bordure sont données en partant du haut dans le sens des aiguilles d'une montre. Leur résolution n'a pas été possible. L'hypothèse d'y lire PH en haut et REX en bas ne peut être retenue (Voir R.-H. Bautier, "Recherches sur la chancellerie royale de Philippe VI" dans Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. 122, 1964, p. 124, note 3). Une seule empreinte est actuellement connue. Elle valide un acte du 24 Juin 1344 (Arch. mun. de Montpelllier, D 1994) qui annonce l'envoi par Philippe VI de son fils Jean, comte de Poitiers, qui reçut cet apanage le 26 Mai 1344.

Bibliographie
AN / SCEAUX, Collection Supplément n° 7781
BAUTIER R.-H., « Recherches sur la chancellerie de Philippe VI », Bibliothèque de l’École des Chartes, 1965 t. 122, 1964, p. 124, note 3
OUDOT DE DAINVILLE M., Sceaux des Archives municipales de Montpellier, Montpellier, 1952 p. 63
DALAS M., Corpus des sceaux français du Moyen Age - Tome 2, Archives nationales, Paris, 1991 n° 118