homme
Laïc
Alias

Heinz von Müllenheim

Henricus von Müllenheim

Henri de Mullenheim

Henri I de Müllenheim

Heinrich von Mülnheim

Nombre de sceaux
2
Décès / Dissolution
1336
Père
Burcard de Müllenheim
Mère
Margaretha von Reichenberg
Décès
1330
Mariage(s)
Catharina Zorn von Bulach
Décès
1329
Enfant(s)
Heinrich von Müllenheim von Landsberg (I)
Décès
1352
Catharina, ép. Claus Zorn-Lappe
Grede, ép. Claus Zorn von Bulach (I)
Décès
1378
une fille, moniale de Ste-Agnès de Strasbourg 1336
Commentaire

Bourgeois de Strasbourg, élu au Conseil de ville pour les Constofler en 1312, 20.

Henri de Müllenheim, chevalier de l'Ordre Teutonique, avait suivi le roi Louis IX lors de la septième croisade à Tunis en 1270. Il fit le vœu s'il revoyait Strasbourg d'ériger une église. Revenant indemne de la croisade, il entreprend donc d'édifier vers 1298, l’église Saint-Guillaume, fondée en 1301.

Henri mit également en bail la douane épiscopale de Strasbourg. Le 5 octobre 1314, il acheta en gage aux Habsbourg pour 3.500 marcs d'argent les châteaux de Reichenberg et d'Ortenberg, la ville de Bergheim et la seigneurie de Weilerthal.

Le 14 juillet 1327, il acheta au monastère d’Allerheiligen d'Oppenau (en Forêt-Noire) - où sa mère fut par ailleurs enterrée le 19 août 1330 - pour 140 marcs d'argent, un couvent vide situé devant les murs de la ville de Strasbourg, qui appartenait jusqu’alors aux frères Saccites abrogés par le deuxième concile de Lyon. Il fonda ainsi l’Oratoire de la Toussaint comme fidéicommis, et celui-ci devint la sépulture et le mausolée de la famille jusqu’à sa destruction à la Révolution. Un de leurs vitraux est aujourd’hui conservé au Musée de Cluny. Son testament du 28 mars 1336 (cf. Ad 67 - G 6197/12) fonde une messe anniversaire dans cet oratoire.

cf. Müllenheim in Deutsche Biographie, et § Heinrich von Mülnheim.

Henri de Müllenheim est l'ancêtre des lignées de Müllenheim-Rechberg, -Girbaden, -in Brandgasse, -Bischof, et -Landsberg.

Kindler von Knobloch, Oberbadisches Geschlechterbuch 3, 1919, arbre p. 137.